"Mais moi je lutte pour la vérité et, avant tout, pour la liberté innée aux hommes, qui devraient se débarrasser des superstitions fausses et des rites les plus vains, et mener une vie non indigne de leur qualité d'hommes."
Exemplar humanae vitae – Uriel Da Costa

Sophie - Texte latin de Carl Gebhardt pour la traduction en français ?
Bonne pioche
Sophie - Quand Uriel revient en force, c'est signe de route à prendre. Y aurait-il des Semuel Da Silva sur ton chemin quasi karaïte ?
Peu importe, on trouvera toujours de ces Semuel pour contrarier toutes nos quêtes.
Sophie -  Alors faire une Alya maritime, pour ne pas avoir à choisir entre Epicure, un jésuitisme pas assez optimiste et un Falso Calumniador ?
Oui, et également abandonner le Caute de Spinoza autant que la voie stoïcienne pure. Uriel a gardé trop de passion jusqu'au bout pour être seulement stoïcien.
Sophie - Alors comme Uriel, te voilà presque pélagien ?
Ha ha ha ! Juste raisonnant, c'est déjà bien.
Sophie - Et intranquille, comme les ibériques marranes. Avec toi, la quête d'absolu commence avec le mot partir pour que l'homme croie en sa vertu.
Avec le mot : se promener, je dirais.
Sophie - Il y a donc un retour.
Oui, toujours, parce qu'il faut bien un peu de grâce dans le chaos de nos errances.

Uriel Da Costa