Aujourd'hui il pleut.
Les nombres sont comme nous : infiniment humains et complexes.
Rappelons qu'un nombre complexe peut s'écrire sous la forme z= a+bi, où a et b sont des nombres réels et i un nombre imaginaire (i²=-1 donc i est une racine de l'équation x²+1=0). a est donc la partie REELLE du nombre complexe z, b la partie IMAGINAIRE de z.
Bref, z est donc un nombre complexe comme un humain avec une vie réelle et l'autre rêvée.
Parce qu'un humain vit deux présents :
- le présent réel (par ex. un lycéen en cours de maths)
- et un présent imaginaire (il n'écoute pas le prof mais rêvasse à plein de choses agréables, disons une jolie fille).
Un humain se projette sans cesse dans des propositions imaginaires qui vont le rendre tout content/positif, ou malheureux/négatif, ou encore ne lui faire ni chaud ni froid, donc égal à 0. Les propositions positives sont celles que l'humain préfère et il cherchera toujours à réaliser avec sa partie réelle (a) toutes les envies de sa partie imaginaire (b). Surtout si la fille ressemble à Liz Taylor. Enfin là je parle pour moi.
Donc il pleut disais-je.
Panama, 2014

Liz Taylor