On imagine souvent un fleuve tel un tracé sur une carte, sorte de couleuvre géographique, rejoint par une multitude de petits serpents affluents. Comme nous, il a un début, une source, puis une embouchure, donc une fin.
Parce que l’eau est un cycle, la source de ce fleuve est autant amont qu’aval : elle se gonfle des précipitations venues des océans, puise dans les infiltrations et les ruissellements. Comme nous, la source est un réceptacle autant qu’un jaillissement.
Mais un fleuve est aussi fait de son écologie, sa turbidité, ses obstacles, son débit… Comme nous, il a une histoire, il naît quelque part et grandit de tout ce qu’il rencontrera, commençant avec l’eau qu’il a reçue, s’alimentant de l’eau qu’il rendra : comme nous, son origine est faite de toutes les origines.

Fleuve